Alpes-Maritimes (06)

pages suivantes : 1      

Chorale Cantifolia

Chorale Alpes Maritimes Cantifolia
Chœur localisé à Grasse qui existe depuis plus de 30 ans. Intervient sur demande dans l’Europe avec un répertoire divers et possédant une pianiste pour un spectacle de chant de qualité.
La presse n’est pas insensible aux prestations de cette chorale, il est bon de citer quelques phrases suite à un spectacle enfants et adultes présenté.:
« Un grand moment d’émotion, de grandeur et de musique avec les choristes dans un concert à la Cathédrale de Grasse ».
« Belle rencontre, belle aventure que cette chorale »
.

Département majestueux les Alpes-Maritimes ont fait couler beaucoup d’encre, voilà un texte fait au début du vingtième siècle proposé par la page chorale Alpes-Maritimes pour ensemble en spectacle sur l’agriculture de ce département.

Le caractère à peu près exclusivement montagneux du sol des Alpes-Maritimes a été, pour le développement de l'agriculture, un obstacle permanent. Plus des trois quarts du département n'admettent aucune culture intensive. Un cinquième reste absolument inculte. Il n'y a guère que les départements des Pyrénées-Orientales et de la Seine qui produisent moins de blé que les Alpes-Maritimes. Encore la plus grande partie des champs de froment, de seigle et d'orge se trouve-t-elle dans l'arrondissement de Grasse, de même que les plantations de tabac. Par contre, la douceur du climat méditerranéen dans les vallées proches de la côte a autorisé les cultures toutes spéciales des arbres fruitiers, de l'olivier, du citronnier, de l'oranger et les enfants se sentent bien dans ce département. L'exploitation industrielle des champs de fleurs représentent la véritable richesse agricole du département. L'olivier s'étend jusqu'à 50 ou 60 kilomètres de la Méditerranée, et jusqu'à l'altitude moyenne de 500 mètres il s'accommode encore du sol rocailleux des collines, où on le trouve associé à la vigne, sur des terrasses soutenues par des murailles de pierres sèches. En plaine il donne plus de fruits pour que les enfants et les grandes personnes les savourent, en montagne plus d'huile. Le figuier, le grenadier, l'amandier et sur le littoral seulement, l'oranger, le citronnier, le cédratier, le caroubier, le néflier du Japon l'accompagnent généralement. Dans l'arrondissement de Grasse, les cultures de fleurs prennent de plus en plus la première place : jasmin, tubéreuse, violette, réséda, marjolaine, etc., d'où l'on tire des essences d'une rare finesse et d'un très grand prix.
L'élevage est faiblement développé. Il n'y a que le département de Vaucluse où les bêtes à cornes soient aussi peu nombreuses et les troupeaux diminuent encore, particulièrement les troupeaux de chèvres, en raison du reboisement des Alpes. La grande ressource du département pourrait être un jour l'exploitation de ses forêts (chênes, châtaigniers, mélèzes) et la reconstitution de l'abri forestier, d'autre part, en régularisant l'écoulement des eaux, permettra de colmater plus parfaitement les graviers abondamment déposés le long des rivières.


Il est agréable de chanter avec une chorale Alpes-Maritimes. Le chant fait travailler l'énergie a dit un chanteur de chorale Provence-Alpes-Côte-d'Azur (P.A.C.A ). Participer à un spectacle de chant est vivifiant, autant pour un enfant qu'une grande personne.

retour index
Chorale Alpes-de-Haute-Provence .... Chorale Hautes-Alpes .... Chorale Bouches-du-Rhône .... Chorale Var .... Chorale Vaucluse