Hautes-Alpes ( 05 )

pages suivantes : 1      

Chorale Gap le Bois de Saint Jean

Chorale Hautes-Alpes le Bois de Saint Jean
Participe a différents festivals et également différentes animations culturelles ou à but humanitaire. Les œuvres chantés sont diverses et variées. Produit un spectacle de chant agréable à écouter.

Son point d’origine est situé à Gap.

Les montagnes sont là pour faire résonner les chants d’une chorale des Hautes-Alpes. Voici en dessous un texte décrivant la vie économique de cette région il y a cent ans, à l'époque ou le spectacle enfants de chorale n'existait pas vraiement.

La dureté du climat alpestre, l'altitude générale du pays, la raideur des versants souvent dénudés et travaillés par le ruissellement ont rendu l'agriculture difficile au montagnard des Hautes-Alpes. En fait, un cinquième de la superficie totale du département reste absolument inutilisé et la proportion est beaucoup plus forte, près du tiers, dans l'arrondissement de Briançon, en partie couvert par le massif du Pelvoux. Un autre cinquième est abandonné au seul pacage, un cinquième encore, partagé entre la forêt et la prairie naturelle. En un mot, beaucoup plus de la moitié du sol ignore le labour. La plus grande partie du sol cultivable, située dans les fonds élargis des est consacrée au froment qui, avec la pomme de terre est la richesse principale du département. Le seigle, l'avoine et surtout l'orge ne viennent qu'à titre d'appoint. A ces diverses cultures il faut ajouter, depuis trente ans, celle des arbres fruitiers que l'on a pu commodément établir en terrasses étagées, véritables espaliers naturels, au flanc des versants par eux-mêmes inaccessibles à la charrue. Les noyers ont été toujours très nombreux dans les hautes vallées pour le plaisir gustatif des enfants, les amandiers sont très répandus, surtout le long du Buêch. Les pommiers, les pruniers, les poiriers s'accommodent encore du climat pourtant sévère du Briançonnais et de Gap. Les mûriers, enfin, assez nombreux dans les basses vallées, du Buêch et de la Durance, ont permis la création de quelques magnaneries prospères.
Le véritable malheur pour les montagnards, malheur dont ils sont d'ailleurs en grande partie responsables, fut naguère la disparition presque totale du revêtement boisé du pays. Le Champsaur et le Dévoluy ont été les deux principales régions atteintes. Il subsiste encore quelques belles futaies dans les forêts. Les mélèzes forment l'élément principal des anciens bois. Dans les plantations de reboisement, courageusement entreprises depuis un demi- siècle, sont compris le pin sylvestre, l'épicéa et le chêne.
L'élevage ajoute un élément notable de richesse à l'agriculture des hautes régions du département. Il est caractérisé par la prédominance, naturelle en montagne, du mulet et du cheval, et par l'abondance des moutons.
Il faut ajouter les moutons provençaux qui viennent chaque année que les enfants adorent voir ce spectacle. Le bœuf est surtout répandu dans le Queyras, l'Embrunois et le Briançonnais, où le lait des vaches fournit à l'exportation des quantités appréciables de fromage et de beurre.

Vive les chorales des Hautes-Alpes compris la chorale de Gap, source de convivialité répond l’annuaire de chorale des Hautes-Alpes. S'amuser tout en faisant des vocalises. Le chanteur pour enfants n'est pas grondé comme à l'école. La chorale est un endroit de rencontre.

retour index
Chorale Alpes-de-Haute-Provence .... Chorale Alpes-Maritimes .... Chorale Bouches-du-Rhône .... Chorale Var .... Chorale Vaucluse